La gastro-entérite

La gastro-entérite n’est pas seulement inconfortable pour l’enfant et son entourage. Chez les plus jeunes, elle peut entraîner une importante déshydratation. Mais des mesures simples à mettre en place à la maison comme dans votre structure permettent de l’enrayer rapidement.Les symptômes : diarrhées et vomissements
La gastro-entérite se traduit par des nausées, une perte d’appétit, des vomissements, des maux de ventre et des diarrhées (plus de trois selles molles par jour). S’y associent souvent de la fatigue et une légère fièvre.  
Si l’enfant a moins de 6 mois, ses parents doivent impérativement consulter un médecin. Si l’enfant est plus âgé, ils devront au minimum lui passer un coup de fil.

Le traitement : solutés de réhydratation et alimentation adaptée
Dès les premiers symptômes, avant même qu’il ne voit un médecin, il faut donner à l’enfant un soluté de réhydratation orale. D’où l’importance d’en avoir toujours dans votre armoire à pharmacie. Diluer un sachet dans 200ml d’eau et lui proposer ce mélange plusieurs fois par heure, en petites quantités.
Si le bébé est nourri au sein, sa maman peut continuer à l’allaiter. S’il a moins de 4 mois et qu’il est nourri au biberon, mieux vaut remplacer son lait habituel par un hydrolisat de protéines pendant 2-3 semaines. S’il a plus de 4 mois, il peut prendre son lait habituel ou un lait spécifique anti-diarrhéique. Si son alimentation est diversifiée, il faudra privilégier les purées de carotte et de pommes de terre, les compotes pomme-banane et pomme-coing. Les produits laitiers ne sont pas interdits. Il faut, en revanche, bannir les légumes verts, les crudités et le jus d’orange le temps que tout rentre dans l’ordre.

Précautions : une hygiène renforcée
L’éviction n’est pas obligatoire. Néanmoins, pour le confort de l’enfant, vous pouvez suggérer aux parents qu’il soit gardé à la maison. Attention, les risques de contagion sont très élevés. Les virus à l’origine de la maladie se transmettent par voie féco-orale et peuvent survivre plusieurs jours dans l’environnement de l’enfant… Il faut donc redoubler de précautions en période épidémique :

  • Lavage soigneux des mains après les passages aux toilettes et les changes.
  • Lavage soigneux des mains avant la préparation des repas.
  • Nettoyage régulier des jouets, de la table à langer, du plan de travail...
  • Nettoyage et désinfection des toilettes et des pots après chaque diarrhée.