Le panaris

Il suffit d’un ongle coupé un peu trop court ou d’une petite peau arrachée avec les dents pour qu’un panaris se forme. Si cette infection n’est pas grave, elle nécessite des soins sans tarder.Les symptômes : des rougeurs et des douleurs autour de l’ongle
Le panaris est une infection touchant le pourtour d’un ongle. Elle est le plus souvent due à un streptocoque ou à un staphylocoque. Plus fréquente au niveau des doigts de la main, elle peut aussi se manifester au niveau d’un orteil. La peau est rouge, gonflée, chaude. C’est particulièrement douloureux au toucher. Une boule blanchâtre remplie de pus peut se former.

Le traitement : un antiseptique non coloré
Une simple rougeur nécessite l’application d’une lotion antiseptique non colorée matin, midi et soir, jusqu’à sa disparition. Le port d’un pansement protègera la plaie.
Si le panaris est à un stade plus avancé, les parents devront le montrer à un médecin afin de mettre en place le traitement adapté. Des antibiotiques, voire une petite intervention locale pour drainer le pus, sont parfois nécessaires.

A noter : un ganglion peut apparaître sous l’aisselle après un panaris sur un doigt de la main. De la même façon, un panaris sur un orteil peut favoriser le développement d’un ganglion au niveau de l’aine. Ce type de ganglion est bénin et se résorbe spontanément.