Le muguet

Des difficultés à prendre le biberon ou le sein peuvent s’expliquer par la présence d’une levure dans la bouche de l’enfant, le Candida Albicans. Ce n’est pas grave mais pour venir à bout de cette mycose connue sous le nom de muguet, vous allez devoir prodiguer des soins après chaque repas.Les symptômes : des dépôts blanchâtres dans la bouche
La contamination par le Candida Albicans se traduit par la présence de dépôts blanchâtres sur la langue, les gencives et à l’intérieur des joues. Des petites fissures peuvent également apparaître au bord des lèvres, qui sont alors sèches et gonflées. Ce muguet est très fréquent et bénin. Mais le contact du lait sur les lésions peut être douloureux et expliquer les pleurs à l’heure des tétées ou du biberon.
Même si le Candida Albicans peut s’éliminer de lui-même de l’organisme, mieux vaut que les parents montrent l’enfant à un médecin. Il confirmera le diagnostic et prescrira un traitement antimycosique. Il arrive en effet qu’en l’absence de traitement, le Candida Albicans s’étende à l’œsophage, les intestins et l’anus, provoquant des vomissements, des diarrhées et surtout un érythème fessier qui résiste au traitement habituel.

Le traitement : du gel antimycosique
Après chaque repas, nettoyer délicatement l’intérieur de la bouche de l’enfant avec une compresse stérilisée imbibée d’une eau alcaline type Vichy Célestins. Les levures se développent beaucoup plus difficilement en milieu alcalin. Il faut ensuite lui faire téter un gel antimycosique : soit en mettant une noisette de ce produit sur sa tétine, soit sur le côté bombé d’une petite cuillère en plastique. Vous pouvez administrer ce traitement à partir du moment où les parents vous présentent une ordonnance. Attention, il doit être poursuivi durant 15 jours, même si le muguet semble avoir disparu avant ce laps de temps.

Précautions : une hygiène rigoureuse
Pour éviter les recontaminations, il faut stériliser tétines, biberons et tire-lait. Penser aussi à bien laver les pipettes des flacons de vitamines et de médicaments, à nettoyer plus souvent le doudou et les jouets que l’enfant porte à sa bouche. Attention également à l’hygiène des mains avant et après chaque soin de bouche ou change de couche.

A noter : Si l’enfant est allaité, sa maman est probablement elle aussi contaminée. La candidose mammaire se manifeste par des mamelons irrités, la formation de crevasses et/ou des croûtes accompagnées de démangeaisons voire de douleurs. Pour en venir à bout, il lui faut elle aussi appliquer un gel antimycosique sur ses mamelons après chaque tétée. Autres précautions : se doucher deux fois par jour avec un savon au pH alcalin, changer régulièrement les coussinets d’allaitement et les soutien-gorge pour limiter la macération et donc la prolifération des levures.